Contre le gaspillage/ Food sharing

 english

Normalement les gens qui me connaissent ne me définiront pas comme une fille très écolo. Je fais mes courses au supermarché même si je me suis mise depuis peu

Normalement les gens qui me connaissent ne me définiront pas comme une fille très écolo. Je fais mes courses au supermarché même si je me suis mise depuis peu a la livraison de panier de légumes bio au boulot, je reste très basique dans ma consommation, appelons un chat un chat  je suis une consommatrice lambda.

Et jusqu’a a maintenant ça m allait plutôt bien. Et puis une de mes amies, la même a m avoir initiée  aux échanges de vêtements me parle d une fille qui habite a cote de chez nous qu’elle ne connait pas mais qui est une amie d ami et qui a des invendus  de supermarché a donner. Intriguée j accepte .Mon  premier réflexe après avoir acceptée l invitation et bien sur de penser naïvement qu’elle travaille pour le dit supermarché. Nous sommes donc samedi matin, après une halte a mon cours de danse je rejoins mon amie et l ami qui connaît ce fameux père noël de quartier.

On arrive chez elle et la  elle nous ouvre son frigo. C est marrant comme principe et super sympa. Je commence a discuter avec elle. Elle est française également ca crée forcement des liens. Elle m´explique qu’ elle est inscrite sur un site de partage de nourriture Foodsharing.de  ,en Allemagne et que le principe est simple. Une fois acceptés par la communauté, les membres reçoivent des informations des supermarchés qui souhaitent se débarrasser de leurs invendus. Ces produits sont bons mais personne ne les achètera car ils ont soit une date de péremption imminente soit ils ne sont plus assez “beaux” pour être achetés. Elle s´inscrit ensuite sur un planning et s´engage à venir chercher a l´heure dite les invendus qui lui sont donnés gracieusement. En plus de respecter les rdv, elle s´engage à garder une certaine étique. On ne jette pas les invendus reçus. Si on a en trop on repend le mot autour de soit et on partage ou bien ou les mets a disposition dans les frigo collectifs de sa ville. Et c est comme ca que cet inconnu m ouvre ce matin sa porte et son frigo. Le concept vient d Allemagne et se popularise dans les pays avoisinant même si cela reste encore un faible pourcentage d´initiés.

la livraison de panier de légumes bio au boulot, je reste très basique dans ma consommation, appelons un chat un chat  je suis une consommatrice lambda.

Et jusqu’a a maintenant ça m allait plutôt bien. Et puis une de mes amies, la même a m avoir initiée  aux échanges de vêtements me parle d une fille qui habite a cote de chez nous qu’elle ne connait pas mais qui est une amie d ami et qui a des invendus  de supermarché a donner. Intriguée j accepte .Mon  premier réflexe après avoir acceptée l invitation et bien sur de penser naïvement qu’elle travaille pour le dit supermarché. Nous sommes donc samedi matin, après une halte a mon cours de danse je rejoins mon amie et l ami qui connaît ce fameux père noël de quartier.

On arrive chez elle et la  elle nous ouvre son frigo. C est marrant comme principe et super sympa. Je commence a discuter avec elle. Elle est française également ca crée forcement des liens. Elle m´explique qu’ elle est inscrite sur un site de partage de nourriture Foodsharing.de  ,en Allemagne et que le principe est simple. Une fois acceptés par la communauté, les membres reçoivent des informations des supermarchés qui souhaitent se débarrasser de leurs invendus. Ces produits sont bons mais personne ne les achètera car ils ont soit une date de péremption imminente soit ils ne sont plus assez “beaux” pour être achetés. Elle s´inscrit ensuite sur un planning et s´engage à venir chercher a l´heure dite les invendus qui lui sont donnés gracieusement. En plus de respecter les rdv, elle s´engage à garder une certaine étique. On ne jette pas les invendus reçus. Si on a en trop on repend le mot autour de soit et on partage ou bien ou les mets a disposition dans les frigo collectifs de sa ville. Et c est comme ca que cet inconnu m ouvre ce matin sa porte et son frigo. Le concept vient d Allemagne et se popularise dans les pays avoisinant même si cela reste encore un faible pourcentage d´initiés.

Je repars chez moi un sac plein de bonnes choses et convaincu que l on doit vraiment apprendre a consommer différemment, que c est a la portée de tous et que cela demande un peu d organisation certes mais c est une vrai satisfaction de se dire :

  • Cette nourriture allait être jeté alors qu’ elle est consommable donc je fais un geste intelligent pour la planète et je lutte a ma manière contre le gaspillage.
  • J ai un panier de fruit et légumes qui ne m a rien couté si ce n est un peu de mon temps  🙂

J ai été séduite par cette initiative et me suis promise de la partager avec vous. Si vous voulez en savoir plus voici quelques liens intéressants, et en  attendant a TABLEEEEEEEEEEEEEEE

Le senat contre le gaspillage

Food sharing autriche

————————————————————


Hello pretties, today no fashion topic but food topic. I hope it will hope your mind on different way to consume like it did to me.

Normally people who know me would not describe me as a very eco-friendly gal.

I do my shopping in the nearest supermarket and I’m not particularly into organic or vegan products, even if I from time to time receive this vegetables baskets at work ,  let s call a cat a cat, I’m your average consumer.

And to be honest,up untill now I was fine with that.

A friend of mine, whohas already introduced me to the clothes exchange, contacted me   because she knew a friend of a friend, who was giving food away received from the supermarket.

As I’m always curious to try out new things and concepts I let her convinced me to join her .My first reflex was to think that this girl was working in the supermarket.

So anyway,on  Saturday morning and after a quick stop at the dance course,I was joining my friend to visit this Santa close from the 4th district.

We arrived at her place, greeted quickly andshe led us straight to her kitchen where she opened her fridge.I have to admit that it’s kind of funny and very nice as principle, even if at first it’s not sousual.

We are both French so we start talking with her .She explains me the principle of Food sharing.

You have to register on the website , the one she used was http://www.foodsharing.de and  from that point on it is very simple.Once you have been accepted by the food sharing community, you received online information from the supermarket regarding their left -overs.They post the day they plan to get rid of their unsold stock .If you are interested you have to register and important point is you have to be committed, if you confirm your presence you have to go .The Principe of food sharing is based on trust and respect .Nobody wants to lose their time.

From their side” the food sharer” commit to share the foods they will not eat , and not to throw anything in the bin .The products given by the supermarket are fine , they are just not as “nice and clean “ on the shelf.

This food sharing website is coming from Germany and is slowly spreading  tothe surrounding countries.

I went back home with lots of stuffs, convinced that we should definitely learn to consume differently, that it’s up to everybody and only required a bit of organization . And honestly  how nice was it to know that:

-The foods was about to end up in the bin but is in my fridge now, clever and caring move for the environment

-I have lots of vegetable and fruit which didn’t cost me a dime

I was convinced by this initiative and decided I would promote it ,so if you want to know more about it below are some interesting links, till then let’s eat!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s