London express, crumpets,pancakes et muffins

Après  deux  expériences  plutôt humide  il y a quelques années, je réitère l´ essai et suis partie  a Londres le week end dernier .Cette fois ci  basket au pied et parapluie dans l´autre main, comme quoi en vieillissant on devient prévoyant. J´ai finalement eu de la chance cette fois ci et ait pu profiter d´une Londres chaleureuse, et d´ une population avenante. Car c´est la première chose qui me saute aux yeux, les Londoniers sont supers sympas et souriants pour la touriste que je suis. Cela n´ a rien a voir avec Vienne. Les gens me parlent et ne me sautent pas dessus dès que j´entre dans un magasin, chill.. Les londoniens, j´ aime. Je suis déjà émerveillée par la ville quand un beau brun me lance “Sorry Darling ” en me bousculant a peine, il n´ y a pas de mal monsieur je vous assure  :)… Les anglais charmants , mais qu’ est ce qu’ il m arrive? Ressaisit toi ma fille .

C ´est a pied que mon périple commence direction le quartier des affaires et ces tours démentielles. Il faut avouer que leur cornichon me fait penser plutôt a un gros suppositoire ..oups c´ est sorti tout seul, Sorry darling.. .Le quartier est intéressant architecturalement parlant (on dirait presque un mot allemand ) mais  l´essence de la ville pour la touriste que je suis est ailleurs.  J ai besoin  que Ça clignote, qu’ il y ait plus de  vie .Je repars dans  l´autre sens direction Picadilli circus. Je ne suis pas encore a New York mais il est clair  qu´avec ces néons et ses paneux publicitaires  géantes Coca cola  je m´ en rapproche a grand pas. La vie grouille de toute part comme les bus de touristes qui ont pris possession du quartier.  C´est cliché ce quartier je sais, j assume, mais j`ai  toujours eu un faible pour ce qui brille .

Je continue mon tour et cette fois j´ai faim , ca tombe bien je ne suis pas loin de Coven Garden .La visite continue le long de la Tamise et j´ aperçois au loin Big Ben . Un bus a étages passe, j ai 15 ans a nouveau et me dit l´espace de 30 secondes que je peux très bien tout plaquer et monter un groupe de rock indépendant enfin presque je peux faire cheerleader peut être, y a t- il un effet Londres ? Je redescends sur terre et continue ma visite rythmée par quelques pauses magasins.

Malheureusement  je suis venue avec ma copine la valise cabine, encore elle, donc ça sera limité question shopping pour cette fois ci .Je me suis bien sûr baladée dans certaines friperies histoire de mais j´avoue que même si  j´ aime farfouiller comme dirait ma mère, la  c´était limite de  l´archéologie dans certaines boutiques et je ne reste assez longtemps pour y consacrer le temps nécessaire .  Ce qui m a marqué  dans la ville  ce sont aussi les graffitis qui hornent les murs de certains quartiers comme des espions a chaque coin de rue.

Un dernier verre de pimms , leur cocktail estivale avant de partir , je me redis que la valise cabine a Londres décidément ce n´ est pas le bon plan . J´ ai quand même eu la place de ramener des crampets, pancakes et  muffins  en me disant que j´ ai vraiment eu le coup de foudre pour cette ville, c´est sur j y retournerai j´ ai déjà un beau parapluie qui n´a pas encore servit.

imageimageimageimageimageimageimage

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s